Cinéma en avant première : En mai fais ce qu’il te plaît

EN+MAI+FAIS+CE+QU+IL+TE+PLAIT+3Mai 1940, les habitants d’un village du nord de la France partent sur la route pour échapper à l’arrivée imminente des Allemands, destination Dieppe. Parmi eux, se trouve un enfant allemand dont le père anti-nazi été emprisonné à Arras.

Avec ce film, Christian Carion (Joyeux Noël, Une hirondelle a fait le printemps) nous plonge dans un épisode de la Seconde Guerre mondiale peu relaté et qui a pourtant concerné huit millions de Français. Demandez dans vos familles, vous aurez des grands-parents prêts à vous raconter leur histoire d’exode.

Ce sont ces histoires que le film met en avant : les gens bringuebalés sur les routes avec voitures et chevaux tirant ce qui a pu être emporté, les séparations, la peur, les menaces bien réelles et dans le pire des cas, la mort.

Christian Carion a voulu filmer cette histoire (celle de sa mère) comme un western et c’est donc logiquement qu’Ennio Morricone signe la bande originale. Des images composées comme des tableaux, une musique de maestro, des situations poignantes, des acteurs solides et justes sont les éléments d’un beau succès populaire à venir.

Sortie le 4 novembre 2015