« Gare du Nord » : Les Néerlandais photographient Paris

Jusqu’au 29 juillet 2012, l’exposition « Gare du Nord, photographes néerlandais à Paris 1900 – 1968 », installée au Centre culturel des Pays-Bas, invite à voir la capitale dans l’œil d’artistes peu connus en France mais non dénués de talent.

Si ils ont des noms à perdre le nord, les photographes présentés à l’institut néerlandais ont des yeux vifs et réalistes. Au début du XXe siècle, à l’heure où Paris est encore la capitale de la photographie, de jeunes Néerlandais font le voyage avec une arrivée à la gare du Nord et dans la tête, des images de la Ville Lumière. Sur le papier photographique, les clichés ne se révèlent pas, bien au contraire. La sélection photographies présentées évitent largement les écueils de la ville. Ce sont les prises de vues qui donnent toute la force aux images. Francis Kramer, Eva Besnyö (Néerlandaise d’adoption), Emiel van Moerkerken se concentrent sur les scènes de rue et les Parisiens dans des compositions inédites et modernes. Man Ray, Berenice Abbott ou Germaine Krull, alors en ville, leur donnent les clés de cette nouvelle façon de voir les choses. Leçon retenue.
Le tour dans la capitale
Après la guerre, les Néerlandais continuent à réaliser leur tour dans la capitale française. Emmy Andriesse photographie des étudiants africains en 1950 quand Nico Jesse, médecin de formation, compile des images des Parisiennes de l’après-guerre dans un livre. Autre succès aux Pays-Bas, le roman-photo de Ed van der Elsken qui narre une histoire d’amour fictive dans un Saint-Germain des Près post zazou. Avec Johan van der Keuken et son Paris mortel, la ville dévoile un côté plus sombre résumé par cet étrange couple dansant sur l’Ile Saint-Louis un 14-Juillet.

Mode et cinéma, les Néerlandais ne passent pas à côté des impondérables parisiens. Fred Brommet installe son modèle chapeauté Place de la Madeleine. Emmy Andriesse capte la silhouette magnétique de Juliette Gréco (1948) quand Ed van der Elsken photographie la jeune Brigitte Bardot en justaucorps et collants de danse (1950).

              

Montée par le musée de la photographie de La Haye, l’exposition a dû être réduite pour arriver dans les salles de l’Institut néerlandais. Dommage, mais ne ratez pas cette sélection qui rejoindra bientôt la gare du Nord.

Site officiel : http://www.institutneerlandais.com/

Photos :
Fred Brommet – Place de la Madeleine, 1956
Johan van der Keuken – 14-Juillet, 1958
Emmy Andriesse – Juliette Gréco, 1948
Ed van der Elsken – Brigitte Bardot, 1950

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *