Atget : La construction photographique du Vieux Paris

Du 25 avril au 29 juillet 2012, le musée Carnavalet, à Paris, propose une rétrospective du travail photographique d’Eugène Atget. A voir sans modération.

En 2007, la Bibliothèque nationale de France organisait déjà une exposition conséquente sur le photographe Atget. Cinq ans après, au tour de Carnavalet de rendre hommage à ce faiseur d’images du Vieux Paris. Si peu d’années séparent ces deux expositions, c’est que le travail d’Atget est à voir et revoir régulièrement. Infatigable preneur d’images arpentant les rues de Paris avec un matériel de près de 20 kilos sur les épaules, Atget a réalisé un réel travail de mémoire. S’éloignant des grandes transformations réalisées par Haussmann, il a photographié le Paris d’à-côté, celui des cours et des escaliers souvent insalubres, des devantures de bars, des quais de Seine, de la proche banlieue mais aussi des petits métiers de rue, des familles modestes du début du XXe siècle. La rétrospective traduit cette notion de séries en optant pour un accrochage thématique par salle.
De la matière au style
D’abord, matière à travail pour les peintres, sculpteurs mais aussi institutions de la ville de Paris, la méthode documentaire d’Atget est devenu un style. Prises de vues obliques, photographies qui semblent avoir été captées au petit matin, esthétique minimaliste, Atget collectionne, enregistre, construit en images un Paris qui va disparaître incessamment sous peu. Si une simplicité se dégage de ses clichés, avec le recul, on perçoit aussi une certaine étrangeté qui attira d’ailleurs fortement les artistes surréalistes. Si on sourit devant le pittoresque d’une voiture aux chèvres battant le pavé parisien, on s’attarde sur la série des devantures de petits cabarets aux décors Art Nouveau et aux noms parfois décalés.
En sortant de l’exposition, on peut poursuivre la re(découverte) d’Atget. Catalogue d’exposition du musée ou volume de Taschen (9,99 euros), n’hésitez à vous replonger dans le monde d’Atget avec régularité et curiosité.

Site officiel : http://carnavalet.paris.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *