Si Versailles m’était enquêté

Dernière lecture en date : Intrigue à Versailles d’Adrien Goetz. L’intrigue, c’est une femme retrouvée morte dans un bassin du jardin du célèbre château et l’apparition mystérieuse d’un meuble dans les appartements de Marie-Antoinette. A partir de ces deux éléments, Pénélope, conservatrice nouvellement nommée à Versailles, nous mène dans une enquête mêlant les codes du roman policier et l’histoire de l’art. Accompagnée par son amoureux de journaliste, elle va démêler cette affaire de façon enlevée et fraîche.
Enquête et art
Enseignant en histoire de l’art à la Sorbonne, l’auteur expérimente depuis son premier roman, La Dormeuse de Parme (2003), cette formule de l’enquête dans le milieu de l’art. Le fil de l’enquête est un excellent prétexte pour nous plonger ou replonger dans l’histoire de ce château. Adrien Goetz arrive à mettre en scène la complexité de ce monument sans être lui-même complexe. Il décrit aussi le milieu professionnel des conservateurs d’une façon assez mordante ; les prérogatives des uns, les ambitions des autres, la lourdeur de la hiérarchie et de la tradition, la place des mécènes.
A l’heure où les Français se passionnent pour leur patrimoine artistique, Adrien Goetz, à travers son livre, amène un regard critique sur nos institutions culturelles et la tendance à la sacralisation de nos biens communs. Tout cela dans une intrigue qui tient en haleine.

A.Goetz, Intrigue à Versailles, Le Livre de Poche, 2010 (6,95 euros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *