André Kertész au Jeu de Paume


La rétrospective d’André Kertész qui a pris place au Jeu de Paume depuis le 28 septembre intervient 25 ans après la mort du photographe. L’artiste avait d’ailleurs légué l’ensemble de ses négatifs à l’Etat français. Dans une atmosphère intimiste, les murs sont de couleur sombre, les premières photos du jeune Hongrois demandent de se rapprocher au plus près du cadre. Village de son enfance, scènes paysannes, portrait de familles, la première partie de l’exposition présente de minuscules clichés. Etonnamment, ceux-ci attirent l’œil et leur observation pousse à les regarder en détail comme on inspecterait une maison de poupée. Arrive ensuite cette fameuse photo d’un homme, son frère, sous une eau toute en ondulation. Vient la période parisienne où le photographe arrive en France, rencontre des artistes, élabore son langage photographique avec ses distorsions, ses jeux avec les ombres. Les clichés nous sont plus familiers : Le pont de Meudon, Chez Mondrian, Le Pont des Arts… La rétrospective souligne aussi le travail du photographe pour l’édition et la presse notamment le périodique VU. Un reportage sur une miss France est à la fois drôle et étonnant : plusieurs photographies montrent les détails de la jeune fille des pieds à la tête.
Grosse Pomme
Changement d’étage, changement de pays. Série de cheminées new-yorkaises, vues plongeantes du haut des immeubles de la Grosse Pomme, le photographe tente d’apprivoiser la ville dans laquelle il finit par s’installer ; il est naturalisé en 1944. L’expo finit comme elle commence, par des petits formats. Cette fois-ci, ce sont des photomatons, technique que Kertész a utilisé pour rendre un hommage, en couleur, à sa femme disparue. En face, un film montre un Kertész âgé déambulant dans Paris un Leica autour du cou et parlant de son travail de photographe.

André Kertész du 28 septembre 2010 au 6 février 2011. Jeu de Paume, 1 place de la Concorde, 75008 Paris

Le Jeu de Paume propose de nombreuses visites guidées gratuites. Pour plus d’informations : www.jeudepaume.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *